No pain, no gain ! Toutafon y’a que ça de vrai !

 » Sortez de votre zone de confort et obtenez des résultats « 

C’est vendeur pour un coach quand vous terminez à 4 pattes, avec en bonus des courbatures  » C’est que ça a bossé! « 

Mais avec une situation (sanitaire, pro,..) incertaine, a-t’on vraiment besoin d’encore sortir de sa zone de confort dans son temps de loisir ?

ÉQUILIBRE

Le corps est drivé par le Système Nerveux Autonome, qui travaille à maintenir un équilibre au travers des systèmes Orthosympathique (répond à un stress, dont l’effort intense) et Parasympathique (calmant et qui assure l’homéostasie)

Si c’est déjà la course dans la vie de tous les jours, faut-il en rajouter une couche le soir ou le week-end..?

Privilégier des activités de faible intensité pour rétablir l’équilibre à long terme : « Qui va doucement va sûrement ».

PERTE DE POIDS

Ce n’est pas sorcier : si vous dépensez plus que vous ne consommez, vous perdrez du poids (ou du gras du moins).

Mais la santé générale ne se résume pas à un nombre de calories et de % de graisse utilisées! Il faut envisager les choses dans leur globalité et leur contexte (c.f le système nerveux).

Le fameux « after burn effect » qui serait uniquement spécifique au HIT est un mythe. Oubliez donc la séance « miracle » issue de la dernière étude sortie du contexte par le journaliste Biba magazine.

Ce qui compte n’est pas la séance elle-même mais le cumul du volume d’activité sur la durée. Privilégiez des activités que vous pourrez faire régulièrement.


PERFORMANCE

Chez les sportifs d’endurance notamment, la tentation est grande de toujours « courir vite ».

Pour aller vite, il faut s’entraîner doucement…la plupart du temps. Chez les sportifs de haut-niveau, on retrouve souvent un entraînement « polarisé » : 80% faible intensité / 20% haute intensité.

Pour simplifier, à faible intensité, on va entre autres augmenter le nombre et la taille des mitochondries qui seront utiles par exemple pour continuer à produire le lactate nécessaire pour soutenir l’effort intense.

Grosso modo, on entraîne le corps pour que le jour où il doit produire un effort intense, il ne fasse pas les choses à moitié.

Laisser un commentaire